Les objectifs du refinancement immobilier

Par la levée de cash permise, ses buts immédiats sont souvent :

  • Se désendetter d'un ou plusieurs crédits bancaires aux montants importants : des concours bancaires à court terme se transformant petit à petit en ressource permanente de votre entreprise - un ou plusieurs crédits à moyen terme aux charges de remboursement absorbant tout ou partie de votre capacité d'autofinancement,
  • Résoudre des tensions de trésorerie de plus en plus pesantes,
  • Permettre le financement d'un autre investissement, d'une croissance élevée de votre activité commerciale.

Nous avons noté que le phénomène important des LBO (croissance externe) en 2006-07 sur la base notamment d'une dette bancaire importante (avec des taux d'autofinancement demandés souvent assez faibles) connait depuis de nombreuses années quelques difficultés de remboursement.

Parmi les solutions demeurantes, le sale & lease-back immobilier reste l'une des mieux adaptée.

De même, lorsqu'un capital-investisseur se trouve au capital de la société emprunteuse, cette opération financière lui permet de ne pas reprendre la dette bancaire par l'émission d'une ligne obligataire ou de capital supplémentaire, action qu'il considère toujours non créatrice de richesse à moyen terme et qu'il essaie d'éviter.

Au-delà de ces objectifs, le refinancement renforce mécaniquement les fonds propres de votre société, vous assure immédiatement de meilleurs ratios financiers pour vos nouvelles négociations de crédits avec vos partenaires bancaires qui redeviennent dès lors plus équilibrées.

Parmi les formules de refinancement immobilier, le crédit bancaire hypothécaire (avec une hypothèque prise sur un bien immobilier déjà en propriété de l'entreprise) se trouve très peu appliqué en France.
Le crédit hypothécaire est une formule davantage pratiquée dans les pays anglo-saxons : le mortgage en Grande-Bretagne ou le crédit hypothécaire rechargeable en Allemagne par exemple.

Les formules les mieux adaptées restent le sale & lease-back immobilier. Puis le lease-back immobilier qu'il convient néanmoins de relier avec l'évolution du système bancaire.



Vous êtes une société en difficulté



«Vos solutions financières en immobilier d'entreprise»

©2016 TC CONSEILS - SARL au capital de 20.000 € - RCS Bordeaux 500360623 - 3 quai des Chartrons - 33000 Bordeaux
Contactez-nous